fbpx

Exemple 2

  1. Quel est le problème? Décrivez le problème que vous souhaitez aborder dans l’administration.

    Essayez d’expliquer le problème que vous avez identifié et que vous voulez aborder. Dans quel contexte le problème doit-il être envisagé ? Quel est exactement le défi ? (Max. 1’000 caractères)

    L’entreprise des Services Industriels de Genève (SIG) doit faire face à de grands changements : montée en puissance des impératifs environnementaux, arrivée des technologies intelligentes, transition vers une économie de la connaissance, accroissement de la qualification des collaborateurs, ouverture du marché de l’énergie et nécessité de renouvellement de ses collaborateurs en raison du vieillissement de la population.
    Comment faire pour rester efficients, compétitifs et attractifs ?
    De plus, d’un point de vue managérial, les collaborateurs des SIG travaillent dans un système conçu pour éviter la dérive, avec des sanctions, ce qui occasionne de la démotivation, un effet de compensation et l’augmentation du contrôle de la part de l’employeur.

  2. Qui est touché par ce problème?

    Décrivez ici les autorités, les organisations et les groupes sociaux touchés par le problème. Essayez de formuler le plus précisément possible. La description d’exemples individuels peut aider à mieux comprendre le problème. (Max. 1’000 caractères)

    Les employés qui travaillent dans une logique de défiance.
    Les managers qui doivent tout contrôler et organiser.
    L’entreprise qui n’exploite pas tout le potentiel de ses collaborateurs et se met en danger sur le long terme.

  3. Comment décririez-vous votre solution ? (Comment décririez-vous votre approche?)

    Indiquer comment le problème actuel doit être traité. Comment les personnes et les institutions concernées par le projet seront-elles impliquées ? Y a-t-il des projets comparables qui peuvent être utilisés pour votre approche ? (Max. 1’000 caractères)

    Il faudrait changer de paradigme dans la manière de travailler en se basant sur trois piliers : la confiance, la responsabilité et l’autonomie.
    Cela impliquerait un changement dans la gestion du personnel en offrant un cadre RH plus souple qui responsabilise les employés vis-à-vis de leur travail mais leur offre plus de libertés en retour. Différentes choses pourraient être mises en place : la suppression du badgeage et la possibilité de télétravail. Il serait également question d’augmenter la numérisation du travail en offrant aux collaborateurs des ordinateurs portables ultra légers, des smartphones d’entreprise et en utilisant des applications et des plateformes collaboratives. Enfin, une dynamisation des espaces de travail pourrait aussi être envisagée avec des places de travail mutualisées et libérées chaque soir ; favoriser la mobilité des personnes et assurer la coopération et le partage entre collègues.

  4. Quelles sont les prochaines étapes?

    Saisissez ici les étapes de la mise en œuvre de votre solution. (Max. 1’000 caractères)

    • Discussions avec le personnel, prendre en compte les désirs et les craintes de chacun.
    • Discuter avec les différents échelons du management.
    • Faire comprendre à tous le principe de la confiance, travailler sur des valeurs fortes.
    • Former les managers à un nouveau type de management.
    • Voir ce qui se fait ailleurs, tenir compte des erreurs et s’inspirer des réussites.
    • Instaurer un principe de participation et non pas d’obligation, les gens peuvent choisir d’entrer dans le nouveau modèle ou non.
  5. Donnez maintenant un nom à votre projet:

    “EquiLibre”

 

Exemple d’idée basée sur le programme EquiLibre des SIG : plus d’information sur le site des SIGarticle sur HR Today.